L'école de Moussourou

Visite à l'école de Moussourou, jeudi 12 février 2009


En compagnie de Bokar Sanogo et de Kodja,animateur et animatrice de Yagtu, nous partons à Moussourou, pour chercher à comprendre pourquoi cette école (notre dernière née,terminée il y a 2 ans - en mars 2007) n'est toujours pas ouverte.

Avant la rencontre proprement dite avec le Chef du village et les responsables locaux, nous avons effectué une visite des locaux. C'est avec une certaine appréhension que nous nous sommes approchés de l'école, nous attendant à y trouver des salles transformées en cuisine ou en étables. Qu'on nous pardonne des pensées aussi malveillantes(mais au vu de certaines expériences,...), car nous avons sommes tombés sur des salles de classe en parfait état, propres, sentant le bois frais des tables pas encore utilisées. Un tableaux noir était cependant couverts de mots et de phrases : un des responsables nous a expliqué qu'il donne parfois des cours d'alphabétisation en peulh aux adultes.Grand soulagement!




Installés sous le clair feuillage du grand arbre qui ombrage toute la place du village, nous avons eu une bonne discussion avec nos interlocuteurs.Il est ressorti de ce beau moment d'échanges et de partages que si l’école est encore fermée, c'est qu'il y a eu des difficultés d’ordre administratif (entre autres, une lettre importante égarée par l’ancien chef du village, décédé l’année passée) qui ont ont empêché sa mise en fonction.

 

Il est alors décidé qu'avec un des responsables nous nous rendions aussitôt à Sévaré pour tenter de débloquer la situation au CAP (Centre d’Animation Pédagogique). Surplace, nous avons obtenu un entretien avec M. Abdoulaye Hamidou Barry,le directeur du  CAP du Cercle de Mopti. En effet, rebroussant chemin,il nous a reçus immédiatement, en dehors des heures d’ouverture de son bureau ! Ce responsable sérieux, solide et coopérant a bien expliqué la situation ainsi que  les démarches à entreprendre. Il s’est montré très encourageant.

Dès lors, Bokar Sanogo prend l’affaire très à cœur et nous promet de mettre toute son énergie et de consacrer le temps nécessaire dans ce dossier pour qu'à la rentrée prochaine(octobre 2009) cette école puisse enfin ouvrir ses portes. Merci à lui !