info 38, novembre 2015


         
Neuchâtel, novembre 2015
Madame, Monsieur, Chers Amis, 

Lors de notre récent séjour au Mali, nous avons procédé au suivi de nos divers projets ainsi qu’à l’évaluation des besoins.
En préambule, précisons tout de suite que nous avons reçu un grand nombre de demandes, mais que, malheureusement, toutes ne pourront être satisfaites, faute de moyens suffisants.
Notons aussi que les pluies ont été abondantes, parfois trop, provoquant des inondations, avec écroulement de maisons et même des morts.
Pour les cultures, c’est un bienfait et chacun se réjouit de ce bel hivernage, d’autant plus que les pluies se sont poursuivies en septembre et même jusqu’à fin octobre.

Projet latrines à Songho*
Notre modeste projet pour cette année, à savoir la construction d’un bloc de 4 latrines à Songho, a été réalisé sans aucune difficulté. Nous avons trouvé sur place un ouvrage parfaitement conforme à nos attentes et d’excellente facture. 
Quant au puits, en principe réservé à l’usage exclusif de l’école, du Centre de santé et de quelques autres structures, il a  servi à tout le village, les autres sources d’eau étant taries.

Djiguibombo*
Le but de notre déplacement à Djiguibombo était de dresser la liste de ce qui doit être restauré dans nos 2 écoles, avant de construire la 3ème  école en 2016.
Le plus ancien bâtiment (bientôt 20 ans d’âge) au toit en tuiles, a subi de nombreux dégâts, surtout à cause des infiltrations d’eau de pluie. Afin de mettre un terme aux problèmes posés par ce toit, nous nous mettons d’accord avec les responsables du village et de l’école pour son remplacement par un toit en tôles.
Par ailleurs, les sols des salles de classe et de la véranda présentent de nombreux trous, les faux plafonds doivent être changés, les murs repeints. L’autre école, plus récente, est en meilleur état, mais une partie du mobilier devra être remplacée. 

Nandoli* et  Bendjéli*
Nous avons aussi procédé au suivi de nos projets dans ces villages et inspecté les écoles, que nous avons trouvées en bon état. A chaque fois, l’accueil est chaleureux, et très grande la joie de retrouver tous ces visages devenus familiers avec le temps.

Moussourou*
Un excès de précipitations nous a empêchés de nous rendre à Moussourou. En effet, toute la campagne autour du village, sur plusieurs kilomètres, était inondée. Conséquences : plusieurs maisons écroulées provoquant la mort de trois personnes et l perte de denrées alimentaires. Beaucoup sont allés se réfugier dans l’école.
Malgré cela, une délégation de quatre personnes s’est déplacée jusqu’à Bandiagara pour faire le point et passer en revue les besoins : une cantine scolaire, une 2ème enseignante, un microcrédit et la reconnaissance officielle, que cette école n’a toujours pas obtenue. Pour la résolution de ce dernier point, les démarches sont en cours.

Kamba*
Notre intervention dans ces cinq villages est un assez bon exemple de lutte contre l'exode et la pauvreté.
Un détour s’imposait donc par ces villages de la Commune de Sangha, où, il y a cinq ans, Mail-Mali a financé des ateliers d’alphabétisation, incluant microcrédit et formation à des activités génératrices de revenu.
Notre délégation, sous l’égide de Yagtu, n’a malheureusement visité que trois des cinq villages, l’orage nous empêchant de poursuivre notre route jusqu’aux deux derniers. Cependant, le lendemain, une délégation d’un de ces deux villages est venue rendre compte jusqu’à Bandiagara. 
Mail-Mali a octroyé cette fois-ci CHF 250.- à chacun de ces cinq villages pour alimenter les microcrédits dont bénéficient environ 160 femmes. Cela leur permet de pratiquer différentes activités génératrices de revenu : elles cultivent les échalotes, élèvent des moutons, vendent au marché de l’huile, du sel iodé, des galettes, des beignets et des plats à base de poisson (acheté à Mopti), de riz et de sauce, par exemple.

* Plus d’informations et de détails sur www.mail-mali.ch, rubrique « Rapports de voyage / juillet-août 2015 »
1996 – 2016 : 20 ANS de présence au MALI

Deux projets majeurs marqueront cet anniversaire : la réfection de la 1ère école de Djiguibombo et la construction d’un 2nd cycle dans ce même village où, il y a 20 ans justement, nous posions la 1ère pierre de notre toute 1ère école !
La réfection, devisée à  CHF 24'500.- environ, commencera à la mi-juin et la construction du 2nd cycle, devisée à CHF 60'000.- environ, sera entreprise dans le courant d’octobre, pour autant que nous obtenions un soutien financier de Latitude 21.

Un certain nombre de manifestations seront mises sur pied pour réunir les grosses sommes nécessaires afin d’atteindre nos objectifs et nous présenterons nos projets à Latitude 21 en vue d’obtenir un financement.

Nous sommes confiants, persuadés que votre indispensable soutien ne nous fera pas défaut !

Nous ouvrirons les festivités par une exposition, rétrospective de nos 20 ans de présence au Mali, suivie d’un repas. Il y aura plusieurs Malithons, un groupe de musiciens Dogons animera l’ « Auvernier Jazz Festival » fin août, divers stands,…

Nous nous réjouissons de pouvoir partager ces moments avec vous et nous ne saurons jamais assez vous remercier pour la confiance que vous nous témoigner, pour le soutien que vous nous apporté, pour votre généreuse fidélité !



                        AGENDA

    Samedi 28 novembre 2015 :     de 07h à 12h30 : stand de pâtisseries* au Marché de Neuchâtel
    Samedi 12 décembre 2015 :     de 09h à 16h30 : stand d’artisanat du Mali,  rue de l’Hôpital à Neuchâtel
    Samedi 19 mars 2016 :         de 07h à 12h30 : stand de pâtisseries* au Marché de Neuchâtel
    Samedi  21 mai 2016 :         Vernissage de l’EXPO et repas au Collège du Mail
    Samedi 18 juin 2016 :         Malithon pour seniors  et  fin de l’EXPO

* Si vous ne pouvez pas passer à notre stand, nous acceptons vos dons en nature, surtout vos confitures !
Pour nous contacter : info@mail-mali.ch ou tél : 032 725 38 73