info 26, novembre 2009


A Neuchâtel


•    Bach – Piatti –Ysaye !


Notre saison a brillamment commencé par un concert exceptionnel offert pour le Mali par le duo Ina Dimitrova et Mattia Zappa, qui a, samedi soir 24 octobre, à la Chapelle de la Maladière, enthousiasmé le public averti venu l’applaudir dans un programme de choix, comportant des œuvres majeures du répertoire classique ; celles-ci ont été interprétées avec une grande profondeur, et ses difficultés d’exécution surmontées avec une élégance rarement entendue.

Un chaleureux merci à ces deux artistes d’exception et au public ami qui nous ont permis de collecter CHF 1770.- !

Nous consolerons ceux qui n’ont pas eu le privilège de vivre cette heure de pur bonheur en annonçant que nos deux artistes ont déjà promis de revenir l’année prochaine. Grandes émotions en perspectives !

•    Financement de l’Etat


Pour la toute 1ère fois, grâce à notre affiliation à Latitude 21, nous venons d’obtenir de l’Etat de Neuchâtel un financement à hauteur de CHF 18'330.- pour nos projets, dont nous vous parlons ci-dessous. 

Nous exprimons toute notre reconnaissance à l’Etat pour ce geste qui nous encourage et nous soulage grandement.


Au Mali 


•    La nouvelle année scolaire a aussi commencé, avec son cortège de joies, d’espoirs et de problèmes


Notre première joie est celle de pouvoir annoncer l’élection de notre ami Hablo Bâ au poste de Maire Adjoint de la Ville de Bandiagara. Nous l’en félicitons et lui souhaitons courage, satisfaction et succès dans la conduite de ses lourdes tâches à la tête de la Municipalité de Bandiagara.



Deuxième satisfaction, et pas des moindres : celle d’avoir pu, au mois de juillet, remettre à M. Alhader Touré, représentant de l'Association Koydjiné, la somme de € 3'130., pour financer une plate-forme multifonctionnelle (moulin à grain + décortiqueuse + générateur) qui viendra compléter et renforcer la performance de la banque de céréales de Thinthinomé.


L'acquisition d'une plateforme multifonctionnelle se justifie, car elle permet de résoudre une multitude de problèmes majeurs.

Nous espérons, par ailleurs, pouvoir répondre un jour au souhait de la population de ce village de pouvoir bénéficier d’un atelier d’alphabétisation.




Enfin, troisième bonne nouvelle, deux des élèves de la toute première volée de Djiguibombo ont décroché leur BAC ! Un symbolique couteau suisse leur a été offert, en guise de félicitations. 



•    Les seconds cycles


Bandiagara se voit confronté à une affluence toujours plus grande d’élèves venus de la campagne pour suivre leur cursus scolaire au degré secondaire.

Cette situation découle du fait que de plus en plus de villages sont dotés d’écoles primaires (ce qu’on appelle le 1er cycle), ce dont chacun ne peut que se réjouir. Mais les écoles secondaires (ce qu’on appelle les seconds cycles) n’existent pas à Bandiagara. Alors que toutes ces nouvelles écoles s’ouvraient, aucune mesure n’a été prise pour endiguer les futures vagues d’élèves qui allaient se déverser sur Bandiagara.

Ainsi donc, aujourd’hui les seconds cycles de la Ville se voient effectivement submergés d’élèves. On se souvient en particulier d’y avoir vu une salle de classe bondée de…175 élèves !

Il s’agira désormais de nous atteler à la construction de seconds cycles dans quelques villages, afin de soulager ceux de Bandiagara.



Par rapport aux seconds cycles, voici la situation de 3 villages où nous avons construit des écoles :

Nandoli a depuis octobre 2008 un second cycle et nous a présenté une demande de financement pour la construction de trois salles de classe pour accueillir ses élèves.
Djiguibombo vient d’obtenir l’autorisation d’ouvrir un second cycle et une demande similaire ne va pas tarder à nous parvenir.
Bendjéli est sur le point de demander l’ouverture d’un second cycle ; la demande de financement suivra donc !

Conclusion : nous pouvons considérer que notre carnet de commandes est plein pour les trois années à venir ! Pour cela, nous devrons pouvoir compter sur l’aide de l’Etat en présentant nos projets par l’intermédiaire de Latitude 21.



•    Nos deux prochains grands chantiers



1)    Réfection des six salles de classe d’une école, à Bandiagara, construite aux premières heures de l’Indépendance, en 1961, et actuellement dans un état de délabrement avancé.

    Planification :     1ère étape : réfection de 3 salles de classe, durant le congé scolaire de Noël 2009.
                              2ème étape : réfection des 3 autres salles, durant le congé pascal 2010.

2)    Création de cinq ateliers d'alphabétisation dans cinq villages de la Commune de Sangha. Un micro crédit et des formations à des activités génératrices de revenu, inclus dans ce volet, permettront en même temps de lutter contre l'exil et la pauvreté.

    Planification :     1ère étape : ouverture du chantier pour 2 ateliers : fin novembre 2009.
                              2ème étape : ouverture du chantier pour les 3 derniers ateliers : mi-janvier 2010.



Nous nous réjouissons beaucoup du financement octroyé par l’Etat de Neuchâtel; cependant,


pour atteindre notre objectif, 

il nous faut encore trouver la somme de CHF 20’806,50.



Aujourd’hui, face aux innombrables besoins d’une population dépourvue de presque tout et vu la grande charge de nos engagements fixes qui dépassent les CHF 25'000.- (annuellement nous finançons : une centaine de  parrainages, le matériel scolaire d’une école primaire et les médicaments de 15 épileptiques à Bandiagara, les cantines scolaires de Bendjéli (100 élèves), et de Songho (120 élèves), la bourse d’études de 7 étudiants à Bamako), nous nous tournons à nouveau vers vous, extrêmement reconnaissants pour l’aide que vous n’avez cessé de nous accorder et convaincus que vous saurez nous aider à poursuivre nos efforts.