info 18, novembre 2005


Action« Criquets » : Bilan et   lancement d’une nouvelle Action :  « J’ai faim ! » !!!


Action "Criquets" : Bilan

118 tonnes de riz, ou 2360 sacs de 50 kg,ou encore CHF 64'324.- : voilà le bilan de l’action « Criquets » menée de janvier à octobre 2005 pour venir en aide à la population sinistrée du Plateau Dogon (Mali), suite à la sécheresse de l’été 2004, aggravée, par place, par des invasions de criquets. 

Nous vous exprimons ici notre profonde reconnaissance, ainsi que celle de tous ceux qui ont pu bénéficier de votre aide. Ils nous chargent aussi de vous transmettre leurs bénédictions.


Une nouvelle Action

Malheureusement, la quantité des précipitations de la saison des pluies2005 est inférieure à celle de 2004 !!! 
Les récoltes sont à nouveau catastrophiques ! La population doit, une fois encore, endurer 12 mois de tourments. Aussi, plutôt que chercher à construire une nouvelle école, nous préférons concentrer nos efforts pour essayer d’apaiser quelque peu leur faim. 

« J’ai faim ! »

"J'ai faim !" est le nom de notre nouvelle action. Mais quel sens ont, à vrai dire, ces mots, quand on les prononce, ici ? Ils ne signifient bien souvent rien d’autre qu’une envie de manger, ou la sensation d’un« petit creux ». Mais quand, au pays Dogon, vous avez en face de vous une jeune femme, un petit enfant à la main, un autre sur le dos et un troisième dans le ventre, qui vous dit, yeux baissés « J’ai faim », la résonance de ces mots, humblement murmurés, prend une tout autre dimension !

Nous tenons à être les porte-parole de cette population qui vit, pour la deuxième année consécutive, une grave famine, à laquelle les médias ne prêtent pas plus d’attention qu’à la première. En effet, qui a entendu parler d’une famine au Mali ?

Alors, pensez à ces gens qui ont faim, aidez-nous à leur venir en aide, une fois de plus. La situation est véritablement grave, d’autant plus qu’elle reste ignorée. Or il se trouve que nous sommes informés, nous avons constaté nous-mêmes cette situation, bien réelle, hélas ! Ne laissons donc pas ces gens sans un minimum de secours. 


Visites maliennes

36 classes de l’ESRN, du Landeron à Peseux, ont accueilli, les unes Monsieur Hablo Bâ, de Bandiagara, les autres Monsieur Benoît Kassogué, de Djiguibombo. Exposés,discussions, échanges fructueux, leur visite  a suscité beaucoup d’intérêt de la part des élèves et a donné un nouvel élan à la correspondance avec les élèves Maliens.


Dates à retenir 

10 décembre 2005 : stand à la Rue de l’Hôpital, de 09h00 à17h00
19-21 mai 2006 :      stand au Collège du Mail dans le cadre de l’Expo-ACO
9 juin  2006 :              vernissage au Péristyle de l’Hôtel de Ville d’une exposition-vente de tableaux

Suggestion : Serait-il possible d’envisager que vous nous confiiez les téléphones portables que vous n’utilisez plus ? Notre intention n’est pas de les revendre, mais de les offrir en priorité à des associations et à leurs antennes disséminées dans des villages sans infrastructure de téléphonie fixe. Cela leur rendrait d’inestimables services. 

Parrainage : 29 élèves attendent encore un parrainage:fr. 90.-:logement, nourriture, fournitures scolaires)