Secours Alimentaire: Rapport Cercle de Bandiagara


21.08.2018

Préparé et présenté par

Mme Guindo Yaïguéré TEMBELY

Directrice de l’ONG YA-G-TU

Juillet 2018


Contexte


Le cercle de Bandiagara fait partie des cercles les plus exposés aux chocs climatiques dans la région de Mopti.  Cela est justifié par l’analyse des données historiques sur la situation d’insécurité alimentaire notamment les résultats de l’enquête ENSA 2016 qui indique un taux d’insécurité alimentaire modéré et sévère de 29% en 2016 contre 42,90% en 2017 soit une variation de 13,81%.

Aussi depuis 2005 (CFSVA, PAM), avait déjà classé le cercle de Bandiagara (Plateau Dogon), comme une des zones les plus vulnérables du Mali, avec 84% des ménages ayant un profil d’insécurité alimentaire. Depuis près de 20 ans, les ménages dans cette zone connaissent des crises alimentaires récurrentes une année sur trois (enquête CFSVA, PAM, 2005). Selon l’enquête démographique et de santé du Mali-V (EDSM-V), 38% des enfants maliens souffriraient de malnutrition chronique avec un maximum de 47 % à Mopti. Les effets de ces crises ne sont pas les mêmes aux niveaux des communautés et des ménages. La très faible disponibilité de terre cultivable (moins de 10%)  et le déficit pluviométrique sont les principales causes des mauvaises campagnes successives. Cet état de fait affecte la situation nutritionnelle de façon générale et celle des enfants de moins de 5 ans qui subissent des cas de malnutrition aigüe.

Le développement de la culture de contre saison pali en partie le manque d’apport alimentaire.
Contrairement à certaines années, la campagne 2016-2017 a été marquée par une faible pluviométrie qui a n’a pas permis de faire une production maraîchère. L’appui du partenaire MAIL-MALI renforce la capacité des communautés (cibles plus vulnérables) de passer la période de soudure qui  couvre presque  la moitié de l’année environs 6 mois.
Ce présent rapport trace l’assistance des communautés de huit villages des communes de Sangha (Kamba Bandié ; Komodiguily ; Gandakilèmo ; Sèndé ; Sarèmé) et Soroly (Bendiély ; Koundougou Lougourgoumbo ; Boro) pour la période du mois de Juillet 2018.

Déroulement de l’activité


Comme tout programme d’assistance alimentaire, l’ONG YA-G-TU a procéder par :


1. La sensibilisation des autorités communales et villageoises


Une délégation de YA-G-TU s’est présenté aux acteurs communautaires pour discuter du contenue de l’assistance que MAIL-MALI souhaite apporter à travers l’ONG YA-G-TU. Les critères de vulnérabilités partagés et amandés selon le contexte de chaque communauté. Critère retenus :
  • Être très âgé ;
  • Être chef de ménage femme ;
  • Être un Handicape physique ou mental ;
  • Avoir un ménage très nombreux ;
  • Avoir des cas de malnutris aigue ;
  • Ménage très pauvre.

2. Mise en place d’un comité de Distribution


Pour assurer la fluidité et la transparence dans l’exercice, un comité de 07 membres a été mis en place dans chaque village. Au total 56 membres dont 24 femmes ont été délégués par les communautés pour appuyer le ciblage et la distribution. Ces comités ont été mis en place par une assemblée générale avec le consentement des uns et autres.

3. Ciblage


Les autorités communautaires ont assisté les membres du comité de Distribution à faire le ciblage judicieux des bénéficiaires. 264 ménages ont été retenus pour être bénéficiaires de 72 kilos de céréales. 

4. Assistance alimentaire


Commune
Village
Ménages bénéficiaires
Ration par ménage (kg)
Quantité par ménage (kg)
Sangha Kama Bandié
34
72
2'448
Sangha Komodiguily
33
72
2'376
Sangha Gandakilèmo
32
72
2'304
Sangha
Sarèmé
33
72
2'376
Sangha Sèndé
32
72
2'304
Soroly
Koundougoulougourougoumo
32
72
2'304
Soroly
Bendiély
35
72
2'520
Soroly
Boro
33
72
2'376

Totaux
264
72
19'008

Selon la taille d’un village à un autre et du degré de vulnérabilité, la répartition est consignée dans le tableau ci haut. Un peu plus de 19 tonnes de mil de qualité a été distribué pour un montant de 4mio F CFA (environ CHF 7'000.-).



Bénéficiaires Assemblée générale d’information

5. Succès


Cette opération vient à point nommé pour ces populations qui ont fait tellement de démarche pour bénéficier d’une assistance. L’espoir renait pour les bénéficiaires qui avaient peu de soutien c’est-à-dire de bras valide pour un appui.


"Je m’appelle Yapelou Nantoumé, j’ai 40 ans et du village de Kama Sarèmé. Je suis mère de 7 enfants, j’ai perdu mon mari il y a 1 an de cela. De sa disparition a aujourd’hui mon ménage subit de façon successive à une insécurité alimentaire.  L’appui du partenaire MAIL-MALI à travers YA-G-TU nous a donné plus de rassurance. En effet je suis une des auditrices bénéficiaires de l’alphabétisation en cela s’ajoute le ciblage de mon ménage par l’équipe pour bénéficier de la céréale. Je pourrais dire que mon ménage est renforcé pour faire face à cette période de soudure. Merci et encore merci aux partenaire pour l’appui et que Dieu les accompagne pour une perspective meilleure"

Conclusions

  • Cette opération salutaire a été rendu possible par l’appui financier du partenaire MAIL-Mali.
  • Le constat principal est l’évaluation du besoin qui est en dessus des ressources disponibles.
  • Les autorités communale et communautaires salut l’apport alimentaire que cette coopération a pu disponibiliser.