Info 42, novembre 2017

Neuchâtel, novembre 2017

Madame, Monsieur, Chers Amis,

Du 22 juin au 7 août, nous avons séjourné au Mali et nous en tirons un bilan positif par rapport aux différents projets que nous finançons et dont nous avons pu assurer le suivi. Quant à la situation générale du pays, elle demeure très préoccupante; on y constate un chaos économique, politique et social permanent, un tourisme réduit à zéro, une insécurité grandissante, une corruption à tous les étages, et, surtout, une insidieuse menace djihadiste.

De plus, au pays Dogon les récoltes sont si mauvaises que nous devons lancer un appel urgent !


Rapport de voyage


Comme à chaque fois, nous rencontrons à Bamako nos boursiers. Ce fut cette fois-ci essentiellement l'occasion de clarifier un certain nombre de règles concernant l'octroi des bourses. Actuellement nous en accordons une dizaine.

Si ce séjour nous a permis de procéder au suivi de l'ensemble de nos projets, nous nous arrêterons aujourd'hui sur ceux d'alphabétisation (7) et de filature de coton (3) dont les résultats obtenus sont plus qu'encourageants.
Dispensés par des agents locaux de Yagtu (association de femmes, notre partenaire local), les cours d’alphabétisation ne se limitent pas à inculquer les bases de l'écriture et du calcul, mais abordent aussi des sujets tels que l'hygiène, la nutrition des petits, l'assainissement ou les droits civiques. On perçoit clairement une amélioration de la cohésion sociale : les hommes ont des causeries avec les femmes, il y a une entraide entre eux, on relève moins de violence conjugale; le statut de la femme a changé : désormais, elles sont considérées!
On remarque aussi, grâce aux activités génératrices de revenu (issues des microcrédits) que mènent les femmes, une augmentation du niveau de vie : les enfants, par exemple, ne vont plus pieds nus, certaines femmes vendent de petites perles pour les têtes tressées des petites filles (un luxe !)
175 femmes et 35 hommes ont profité de ces cours durant 3 mois, mais un complément s'avère nécessaire.

Quant aux ateliers de filature de coton, ils concernent 280 femmes de 3 villages, qui ont chacune reçu près de 13 kg de coton, qu'elles épépinent, cardent et filent. Elles remettent ensuite leur travail aux tisserands qui leur rendent des rouleaux de tissu qu'elles peuvent utiliser ou vendre au marché de Bandiagara. Les bénéficiaires sont essentiellement des femmes âgées, ou veuves, ou dépourvues de champs.

Plus d'infos sur dans notre dernier rapport de voyage.

L’action Vélos


Une visite à Kori-Kori, où nous attendaient les élèves cyclistes, nous a confirmé que les élèves sont très satisfaits, fréquentent nettement plus régulièrement les cours, travaillent plus assidûment, arrivent bien à 8 heures et non plus à 10 heures comme trop souvent auparavant. Quant aux résultats scolaires, la réussite à 100% des élèves de 9ème est assez éloquente. Enfin, nous avons pu constater que les vélos sont de très bonne qualité, solides, adaptés au terrain ; quant à réparer les crevaisons, rares, cela ne pose aucun problème.
                         

Le projet Tinnitare


Ce projet d’une unité de transformation de produits agricoles et maraîchers locaux (échalote, tomate, gombo, piment, fonio) en vue de leur commercialisation a terminé sa phase de rodage et roule bien maintenant. L'écoulement des marchandises n'est pas encore très régulier, mais de nouveaux marchés sont prospectés à Mopti et Bamako. Il y a bon espoir que cette petite entreprise prenne son essor : les femmes de cette association sont motivées et dynamiques et très bien encadrées par leur compétente présidente Coumba Diallo.

Rentrée des classes, année scolaire 2017-2018


« Ce lundi matin 9 octobre 2017, à l’instar des autres années, le représentant de l’Association Mail-Mali a répondu à l’invitation du Directeur de l’école Mamadou Tolo pour la traditionnelle remise de fournitures aux élèves de ladite école de la 1ère jusqu’à la 6e année.
Sur place, nous avons trouvé des nouveaux élèves accompagnés par leurs parents, les membres du Comité de Gestion Scolaire (CGS) et le personnel enseignant de l’école. Dans la cour de l’école inondée de personnes, nous constatons la joie des retrouvailles pour les anciens élèves après de longues vacances et des pleurs pour les nouveaux qui ne sont pas habitués au rythme de vie d’écolier.
A 8h, la cloche sonne et les élèves se mettent autour du drapeau pour la montée des couleurs et chantent l’hymne national du Mali.
Ensuite, les élèves se dirigent dans leur salle de classe. Là, chaque élève bénéficie de cahiers, de stylos, d’ardoises, de crayons, craies, gommes, règles, matériels de géométrie… 454 élèves ont ainsi reçu la totalité de leur matériel scolaire.

Grâce aux généreux donateurs, nos interventions sont allées au-delà de l’école Mamadou Tolo. Cette fois-ci, elles ont également concerné les écoles de Songho 1er cycle, Kori-Kori 2nd cycle et Banguel-Toupé 1er cycle.

Comme d’habitude, les remerciements sont venus de partout, à commencer par les parents d’élèves qui ont exprimé leur immense joie et par le CGS qui salue et encourage les promesses tenues par Mail-Mali depuis plusieurs années dans le cadre de la dotation de l’école en fournitures scolaires. Le Directeur de l’école, M. Oumar Tapily a insisté sur l’assiduité des élèves et le don de soi du côté du personnel enseignant pour redorer l’image de l’école. »

André KASSOGUE, Président de l’AMMBa

AGENDA


Samedi 18 novembre 2017, de 14h à 22h Journée JEUX au réfectoire du Collège du Mail
Samedi 25 novembre 2017, de 7h à 12h30 Stand de pâtisseries* au Marché de Neuchâtel
Vendredi 1er décembre 2017, 20h Concert (Bach, Schubert, de Falla) à la chapelle de la Maladière
Mattia Zappa (violoncelle), Raoul Morat et Christian Fergo (guitares romantiques viennoises à 9 cordes)
Samedi 9 décembre 2017, de 9h à 16h30 Stand d’artisanat du Mali, rue de l’Hôpital à Neuchâtel

* Si vous ne pouvez pas passer à notre stand, nous acceptons vos dons en nature, surtout vos confitures !
Pour nous contacter : info@mail-mali.ch ou tél : 032 725 38 73

CALENDRIER 2018


Le calendrier 2018 fera la part belle aux activités des femmes. Il pourra être commandé dès la fin novembre.


Le président de l’Association Mail-Mali,
Jacques Humbert