Bendjéli

L'école de Bendjéli




Village apparenté à celui de Nandoli (tous, ou presque, s’appellent Tapily), Bendjéli nous a été présenté par l’Association Yagtu. Nous y avons rencontré une population des plus chaleureuses et avons fait connaissance de l’association des femmes de ce villages avec qui nous avons rapidement et facilement créé des liens. Ces femmes font preuve d’un dynamisme et d’un courage exemplaires.

Elles nous ont permis d’assister à diverses activités qu’elles mènent grâce au soutien de Yagtu. Ainsi, devant nous, elles ont fabriqué de la pommade et du savon à base de karité, elles ont teint des tissus et ont eu la fierté de suivre un cours d’alphabétisation.

Toujours sous l’impulsion de Yagtu, l’Association Mail-Mali s’investira pour l’achat d’un moulin à grain et pour un soutien financier à leurs ateliers d’activités génératrices de revenu.

C’est au cours d’une de nos visites que les femmes de Bendjéli nous ont fait part du besoin que ressentait le village d’avoir une deuxième école, la première ne pouvant accueillir tous les enfants.

Nous avons promis de leur en construire une, mais leur avons demandé de se montrer patients, car nous avions à ce moment-là le chantier de Djiguibombo à terminer en priorité.

La construction (trois salles de classes, un bureau/magasin et un bloc de trois latrines) commencera en janvier 2005, financée grâce au 2ème Malithon organisé en juin2004 et couru par les élèves de l’ESRN.

Le chantier traînera un peu et sera même interrompu durant plusieurs semaines, la population étant mobilisée par les travaux agricoles. Mais avant Noël 2005, le bâtiment sera achevé et une grande fête marquera son inauguration en janvier 2006.

 
Coût : CHF 68'725.- (3 salles de classe, un bureau-magasin, un bloc de trois latrines)

Une cantine a été créée pour les élèves de Bendjéli par Sup’de Cœur, une association française. Nous y participons financièrement à hauteur de CHF3'315.- pour 8,5 mois d’activité scolaire. C’est l’Association Yagtu qui en supervise la gestion.