Bourses d'études


A l'origine, l’octroi d’une bourse consistait à donner, en deux versements, une somme d’argent à un étudiant pour lui permettre de survivre à Bamako durant ses études supérieures.

Par la suite, certains besoins se sont fait sentir, tel celui de pouvoir travailler avec un ordinateur, ainsi que celui d’avoir une moto pour effectuer les déplacements - pour se rendre aux cours ou retrouver ses amis - qui se comptent en dizaines de kilomètres. Les moyens de transport grévant leur budget et leur faisant perdre trop de temps, nous avons décidé d'ajouter ces moyens logistiques à la bourse d'étude. Cependant, ordinateur et moto ne sont fournis qu’aux étudiants dont le logement est éloigné du lieu d'étude et leur octroi dépend de la disponibilité des fonds nécessaires sur la période du cursus universitaire.

En 2005, nous avons octroyé la toute première bourse à un jeune de Djiguibombo qui entamait des études de médecine à Bamako. Très bon étudiant, il a cependant dû arrêter et changer de voie malgré ses excellents résultats, car il ne bénéficiait pas d’appui dans les hautes sphères ! Il a poursuivi en sciences économiques et gestion. Dès 2007, 3 autres jeunes de Djiguibombo vont le rejoindre. Avec les années, le nombre des boursiers ne va cesser d’augmenter, jusqu’à atteindre celui de 16 bénéficiaires.

Débordé par l’afflux des demandes, confronté à la difficulté de les refuser, Mail-Mali se voit contraint de mettre de l’ordre dans le processus d’octroi des bourses et établi un règlement (reglement_pour_l_octroi_de_bourses.pdf). Son contenu est pensé, discuté et finalement rédigé par un « comité de gestion des bourses » composé comme suit :
  • Alhader Touré : Personne ressource et Conseiller Mail-Mali
  • André Kassogué : Président Mail-Mali Bandiagara 
  • Elie Kassogué : Président Mail-Mali Bamako 
  • Jacques Humbert : Président Mail-Mali Suisse
Ce règlement entrera en vigueur des l’automne 2018. L’octroi des bourses y est clairement défini, la durée des études subventionnées précisée ; la somme allouée a été revue à la baisse, ainsi que le nombre des bourses.

Parmi nos boursiers, nous avons eu la surprise d’en trouver plusieurs qui avaient été les tout premiers élèves de notre première école, celle de Djiguibombo. Mail-Mali est aussi fier d’avoir pu compter parmi ses boursiers un étudiant en médecine qui a obtenu sa thèse de doctorat grâce à son soutien.

Ci-dessous, nos huit boursiers de l'année académique 2016-2017: