Lancement de l'action, novembre 2004


La menace des criquets pèlerins


Cette année, la mousson a tardé à déverser ses pluies, si bien que les semailles ont eu lieu avec un bon mois de retard. Mais si aujourd’hui ce retard semble se combler, une menace terrible pèse sur les cultures de toute l’Afrique de l’Ouest :l’invasion de criquets pèlerins !

De la Mauritanie (déjà fortement touchée) au Tchad, en passant par le Sénégal, le Mali, le Burkina-Faso et le Niger, l’alerte est donnée. Dans chacun de ces pays, des essaims ont été repérés. On craint une catastrophe pire que celle de 1987, qui avait causé pour 250 millions d’euros de dégâts. Malheureusement, les moyens de défense font largement défaut et, à l’heure actuelle, seuls les ⅔ des fonds nécessaires ont été rassemblés par l’aide internationale. Quant à nous, nous nous sentons démunis, totalement impuissants face à de tels fléaux… 

Voici l’appel au secours reçu le mois dernier de Bandiagara :


« La Commune a échappé aux criquets, mais l’hivernage a été inachevé. Au moment de l’épiaison, les pluies se sont brusquement arrêtées. Nous n’avons que des tiges et non des graines. Plusieurs localités ont été touchées par des criquets et ici, à Bandiagara, c’est l’insuffisance des pluies. Bientôt, des mouvements de populations seront enregistrés. La commune qui n’a rien produit recevra des populations en exode. (…) Il est important que l’on sache que Bandiagara doit avoir un appui.  Nous savons que vous investissez assez dans notre Cercle et nous vous en remercions. Cependant, nous venons vers vous pour nous soutenir.

Une fois de plus, nous comptons sur vous.

Le Collectif vous remercie d’avance tout en souhaitant que Dieu vous donne le pouvoir et la chance de nous soutenir.»


Action "Criquets"


Bien sûr, nous allons nous investir pour les aider et lançons dès aujourd’hui l’Action « Criquets »; si vous décidez de répondre à cet appel,veuillez préciser « criquets » sur votre bulletin de versement. Vous avez d’ores et déjà notre reconnaissance.