Regard sur notre action "sous = riz"

Lors de notre dernier séjour au Mali (janvier - février 2009), notre préoccupation première, en arrivant à Bandiagara, a été de rencontrer les responsables de l’Association Yagtu, afin de leur remettre l’argent récolté au cours de notre campagne “sous="riz"”. Il s’agissait d’une somme de CHF 13’000.- qui a permis d’acheter et d’acheminer 32,9 tonnes de mil (ou 329 sacs de 100kg) dans 33 villages du Plateau dogon, victimes des invasions de criquets qui ont donc dévoré leurs cultures.
Nous pensions pouvoir acheter davantage de mil avec cette somme, mais les prix ont flambé : de CHF 30.- , le sac de 100kg de mil a brutalement passé à CHF 40.-, créant de graves problèmes d’approvisionnement parmi ces gens démunis.

L’Association Yagtu nous a transmis le rapport suivant :


Situation de la répartition des sacs de mil par YA-G-TU dans les villages du cercle de Bandiagara

Commune Village Quantité donnée
(sac de 100Kg de mil)
Observations
Doucombo
Songho 72 Pour la cantine scolaire
Wadouba Secteur de Nandoli : Sougoudonou
Guéméni

Kâ Ley
Komégou
Kassili
Pédieni

Donoù

Kiné
80 8 villages
(10 sacs par village)
Soroli Kalibombo
Antaba(Doucombo)
Koundougou
Laya
Bendjéli Guirigombo  

Binou
Boro
Bendjéli
Koundougoulougourougoumo
05
03
04
05
03
05
15
05

Timiniri Diangassagou
Diegueni Foulbé
Néné habbé

Doumbol

Diegueni Habbé     
Néné Ley   
10
07
05
10
05
05

Pignari Baboye 
Pah
Gamba

Bolimba

Modiodio Ley

Nando

10
08
06
10
09
07

Dourou Yawa
Guimini

Nombori
Doundioulou
10
10
10
10

TOTAL:  06 
33
329

“L’aide alimentaire a été d’un apport capital pour les populations qui ont surtout été victimes d’attaques de sautereaux sur les récoltes. L’action est allée droit à leur coeur et a surtout permis de soulager la souffrance de plusieurs femmes et enfants.

Vous avez aussi les remerciements des autorités communales et celles de l’administration.

Quant à l’appui aux cantines scolaire, plusieurs enfants ont été rassurés pour l’année scolaire 2008/2009 car ils ne s’inquiétaient plus pour le repas de midi afin de pouvoir continuer à étudier le soir.

Vous avez à cet effet les remerciements des directeurs d’écoles et des parents d’élèves. “


Fifi Yaiguere