Restauration de 3 salles de classe

Réfection de l'Ecole Mamadou Tolo D, à Bandiagara


La 1ère étape de notre projet de réfection des 6 salles de classe de l'Ecole Mamadou Tolo D a enfin vu le jour.

Mercredi 16 décembre 2009 : Rencontres


Du moment que les premiers cycles (l'équivalent de nos classesprimaires) dépendent de l'autorité communale, nous sommes allés avec notre entrepreneur, M. Ambassagou Kassogué, rencontrer le Maire, M.Housseyni Saye. Nous lui avons demandé l'autorisation de commencer les travaux de réfection, comme prévu. "On ne refuse pas un tel cadeau!"nous est-il répondu, et nous repartons, chargés de remerciements.
Dans l'heure qui suit, nous sommes reçus par l'adjoint du directeur du CAP (Centre d'Animation Pédagogique), M. Lamine Traoré, que nous informons de la prochaine ouverture du chantier.


Dimanche 20 décembre 2009 : Ouverture du chantier


En début de matinée, l'entrepreneur arrive dans la cour de l'école, à Bandiagara, accompagné d'une bonne douzaine d'ouvriers qui, aussitôt,se mettent au travail : ils ôtent les structures métalliques qui soutenaient les faux plafonds (disparus...), cassent les tableaux noirs, sortent tables et bancs,...

   

Dans la cour de l'école, tout un matériel est déposé, prêt à être utilisé pour la suite des travaux : poutrelles et lattes de bois, sacs de ciment, seaux de peintures, contreplaqués pour les faux-plafonds,...mais s'y entasseront bientôt les tables-bancs, de la ferraille en pagaille et des tas de matériaux divers sorti

   
 

Au cours de nos visites quotidiennes, nous avons pu suivre la progression des travaux et relever l'excellente planification des travaux, leur parfaite coordination, le sérieux de l'exécution et la rapide avance de la réfection. Et le tout se déroule dans la bonne humeur.

Rapidement, les poutrelles, auxquelles seront fixés les faux plafonds,sont fichées dans les murs; sitôt après, les contreplaqués y sont fixés; enfin, des lattes viennent renforcer le tout.
Initialement,l'espacement entre les lattes était d'un mètre, mais il a été réduit de moitié, rendant ainsi le tout plus solide.Cette amélioration a été possible grâce à une économie faite sur les tôles du toit : plutôt que les remplacer, il a été possible de colmater leurs trous avec du goudron.

       
     

Le mercredi 23 déjà, les peintres s'attaquent aux faux plafonds, tandis que portes métalliques et volets commencent à être remplacés.

   

Il avait été prévu de faire nettoyer et poncer les tables et les bancs par les élèves, avec l'aide de leurs maîtres, mais l'organisation de cette tâche est clairement apparue comme trop compliquée; ce sont les menuisiers qui ont entrepris de les raboter et de les vernir, nous simplifiant ainsi grandement les choses.

Samedi 2 janvier 2010 : Inauguration


Une petite cérémonie a été fixée au samedi matin 2 janvier, à 9h00, afin de marquer la fin des travaux de cette 1ère étape. A notre plus grande surprise, quand, à 9h15, nous arrivons dans la cour de l'école, tout le monde est déjà là : les gens ont respecté l' "heure suisse" !

Mes amis Maïté et Christian, Benoît et Thérèse, Amirou, Mama et moi-même sommes donc accueillis par le Directeur de l'école et ses maîtres, par le Maire, M. Housseyni Saye, par le Directeur du CAP, M.Adama Dembély, son adjoint et ses collaborateurs, ainsi que par d'anciens enseignants et une cinquantaine d'élèves.

La petite cérémonie débute par une série de discours, tous très reconnaissants du don offert par Mail-Mali,  mettant l'accent sur la bonne collaboration avec Mail-Mali et sur l'espoir de la voir se prolonger, en particulier pour les fournitures scolaires. Lorsque vient notre tour de prendre la parole, nous ne manquons pas de souhaiter avoir le financement nécessaire pour entreprendre la seconde étape des travaux, à savoir les trois dernières salles de classe.
Nous précisons aussi que les fournitures scolaires proviennent du bénéfice de stands tenus par des élèves de l'ESRN en faveur des élèves de cette école Mamadou Tolo D et que cette solidarité entre élèves n'a pas de raison de s'arrêter.

Enfin, nous n'oublions pas l'entrepreneur, M Ambassagou Kassogué, dont l'efficacité et la qualité du travail méritent toutes nos félicitations et notre admiration. Nous le remercions aussi pour le buffet qu'il a commandé pour l'occasion.




Avant de goûter à la viande grillée et aux rafraîchissements qui attendent les invités, cette petite fête d'inauguration se poursuit parla visite des locaux restaurés, dont la beauté force l'admiration de chacun.

 

Le contraste entre les anciennes classes et celles-ci rénovées est frappant; chacun s'en réjouit et manifeste sa joie et sa reconnaissance. La beauté de ces classes rénovées tient à ses plafonds blancs, à ses murs en deux teintes, jaune pâle et rouge bordeaux, à ses deux grands tableaux noirs qui occupent toute la longueur du mur, l'un devant, l'autre au fond de la classe. Les murs extérieurs, jaune pâle aussi, sur lesquels se détache le rouge bordeaux des volets et des portes, donnent vraiment fière allure à ce bâtiment, qui, seulement 10jours avant, faisait encore pitié à voir.

     

Ces quelques améliorations apportent un vrai changement aussi à l'attitude des élèves, qui viennent avec beaucoup plus de plaisir à l'école et qui manifestent une véritable fierté d'être les hôtes privilégiés de ces classes toutes neuves. Quant aux maîtres, ils se sentent beaucoup plus à l'aise dans leurs nouvelles conditions de travail, enfin décentes, et apprécient tout particulièrement de pouvoir profiter de deux tableaux noirs, qui leur offrent des possibilités nouvelles dans l'organisation de leur enseignement.



Au vu de la situation actuelle de nos finances, il nous faudra reporter la seconde étape, soit la réfection des trois dernières salles de classe, au mois de septembre, en espérant que d'ici là nous en trouvions le financement.