Liens

info 14, novembre 2003

Non, les nouvelles du Mali ne sont pas que mauvaises !!! 


Dans nos précédents messages, nous avons souvent mis le doigt sur la pauvreté et le dénuement, l’analphabétisme et le manque d’écoles, le difficile accès à l’eau et, plus récemment, sur la sécheresse et son lot de conséquences néfastes.

Aujourd’hui,nous nous faisons un plaisir d’ouvrir un volet positif et encourageant sur des événements qui ne peuvent que nous réjouir. 

Un bon hivernage
En tout premier lieu, il nous faut citer le bon déroulement de la saison des pluies :au cours des mois de juillet et août, il a plu régulièrement ! Tous les deux ou trois jours, un bon orage a arrosé les cultures, et le mil pousse à la satisfaction de chacun, promesse de jours meilleurs, de greniers bientôt garnis et de marmites à nouveau nourrissantes. 




Bilan de l'action "Greniers Dogon"
Par chance, grâce à vous, grâce à votre nombreuse et généreuse participation à notre action « Greniers Dogon », l’Association Mail-Mali aura pu distribuer, de novembre 2002 à octobre 2003 quelque 170'000 kg de riz, permettant ainsi, entre autres, aux travailleurs agricoles d’accomplir leur rude tâche dans des conditions supportables, et évitant surtout un exode le plus souvent dramatique.

La reconnaissance de la population pour cette aide est immense et, comme à l’accoutumée, il ne nous est pas possible de transcrire ici leur sentiment degratitude. 

Nous-mêmes, nous tenons à remercier ici l’engagement des élèves et des maîtres de 94 classes quise sont joints à notre action et qui ont, par leur participation, généré un bénéfice dépassant toutes nos espérances : CHF  30’834.35  !!!

Leur geste de solidarité représente environ 60'000 kg de riz, soit plus du tiers de notre aide! Nous avons été particulièrement sensibles aux actions menées par plusieurs élèves, qui ont agi spontanément, seuls ou à quelques-uns, donnant là une belle preuve de dévouement et de maturité, ainsi que d’une prise de conscience et de responsabilité remarquable. Qu’ils en soient félicités. 



Le chantier de Djiguibombo en voie d'achèvement
Autre point positif, le chantier de la 2ème école de Djiguibombo touche à sa fin. Grâce aux distributions de céréales, la main d’œuvre n’a pas quitté le village. Le bâtiment est maintenant équipé (tables, bancs) et il accueille,depuis début octobre, sa première volée d’élèves. L’inauguration aura lieu à Noël. 




Réussite scolaire
De plus, toujours en rapport avec l’école, nous avons appris que sur 33 élèves qui se sont présentés aux examens d’entrée au 2nd cycle (= école secondaire), 28ont été admis, résultat remarquable, fruit du merveilleux travail fourni par le directeur et son équipe. Ces 28 lauréats suivront les cours à Bandiagaraou à Bankass, localités distantes d’une vingtaine de km de Djiguibombo. Ils seront logés chez des membres de leur famille ou des connaissances.L’Association a décidé de leur payer cette pension durant les 3 années à venir,pension qui s’élève à CHF 150.- par année et par élève. Pour financer ce projet, il nous faudra chercher un parrain pour chacun d’eux : l’idée nous est alors venue que nos élèves, que certaines classes pourraient s’engager à soutenir financièrement leurs camarades maliens, et les encourager durant une année ou deux, et pourquoi pas trois années .Un appel sera prochainement lancé.


Achat d'un attelage
Enfin, signalons que nous avons accordé une somme de CHF 500.- à l’association des femmes du village de Bendjéli pour l’achat d’un âne et d’une charrette, afin de soulager la peine de ces femmes  qui franchissent, plusieurs fois dans la semaine, des trajets de 10 à 25 km (à l’aller, donc…) pour se rendre aux marchés des villages voisins, portant sur la tête des charges variant entre 25 et 50 kg ! Nous estimons que ce n’est pas un luxe que de leur faire ce cadeau. Si cette expérience se révèle positive, nous n’hésiterons pas à l’amplifier. Nous en confions la supervision à l’association YA-G-TU,association de femmes de Bandiagara avec laquelle nous ne pouvons que nous féliciter de collaborer.