Distribution à Bandiagara

Rapport de distribution Mars 2014


Nous venons de terminer la distribution du mil qui s'est déroulée en trois jours. Et cela en présence du maire de la commune urbaine de Bandiagara, M. Housseyni Saye. Il a félicité et salué  l'action incessante de Mail-Mali au pays Dogon en général et en ville de Bandiagara en particulier, surtout en temps de crise.


Par ailleurs, il y a eu au total 7,9 tonnes de mil achetées, soit 158 sacs de 50 kg pour 158 bénéficiaires.  On a procédé à la distribution en trois phases d'un jour, à raison d'un groupe de 42 bénéficiaires par jour, soit 6 bénéficiaires par parrain. 


   

Quant à Thimbé, 2 sacs de 50 kg et fcfa 20 mille  lui ont été remis pour l'un des pensionnaires de son internat.

NB: la grande satisfaction des bénéficiaires et les remerciements des bénéficiaires qui  souhaitent à Mail-Mali plein de vie et de succès dans sa mission.


Rapport de distribution Avril 2014

Nous venons de procéder au deuxième mois de distribution de mil : 186 sacs de 50 kg pour 186 bénéficiaires.
Nous prévoyons également 186 sacs  de 50 kg pour les mois de mai  pour 186 bénéficiaires. 
La quantité à distribuer est disponible chez le fournisseur et nous parviendra en temps voulu.

   


Rapport de distribution Mai 2014


Les même quantités qu'au mois d'avril ont été distribuées ce mois de mai.
Il est à noter qu'on subit l'inflation du prix du mil sur le marché : il a passé à 20'000 fcfa le sac de 100 kg contrairement au lieu de 19'000fcfa les mois précédents : 186 sacs de 50 kg pour 186 bénéficiaires.



Rapport de distribution juin 2014


La distribution du mil du mois de juin a eu lieu les 20, 21 et 22 juin. 

Au total il y a eu 186 sacs de 50 kg ont été distribué soit 186 bénéficiaires mais plus 200 demandeurs (nécessiteux). 

La satisfaction des bénéficiaires était grande  et ont exprimé leur joie et remerciement sans réserve à Mail-Mali car  ces actions ont réduite la fuite des bras valides vers l'aventure, le divorce et la famine (selon une vieille que vous pouvez voir sur la photo). 

Mail-Mali se réjouit de voir les bénéficiaires exprimer leur satisfaction tel est le souci et l'objectif de Mail-Mali.  

    

Rapport des distributions juillet et août 2014


Nous avons eu l’occasion d’assister à 2 distributions de mil mises sur pied par l'association Mail-Malide Bandiagara pour le compte de notre association : nous pouvons affirmer qu’en Suisse on ne procéderait pas mieux ni autrement ! Tout est précis, réglementé. Le mérite en revient à André Kassogué qui gère cette lourde et délicate tâche avec sérieux et compétence.

Chaque commande de mil fait l'objet d'un contrat ad hoc, et les factures, vérification faite, correspondent exactement aux sommes envoyées de Suisse.


A la livraison, chaque sac est compté (et marqué, cf photo) ainsi qu'au moment de la distribution; on évite de la sorte que des sacs disparaissent.
Les 200 sacs de 50 kg sont stockés, chez Jacques, dans un local approprié, auparavant nettoyé et désinfecté.


Le choix des bénéficiaires revient aux membres de l'association : chacun présente une liste de 8 à 10 personnes indigentes, souvent des veuves ayant charge de famille.

La distribution elle-même se déroule sur trois jours consécutifs, afin d'éviter une affluence trop grande et des encombrements de charrettes et de motos.

La présence de quelques-uns de nos jeunes et costauds membres est fort appréciée pour soulever et transborder les sacs trop lourds pour les vieilles personnes.

Lors de la distribution, les bénéficiaires remettent aux responsbles leur bon nominal et une somme de FCFA 1'000.- (environ CHF 2.-), argent qui servira au microcrédit interne de l'association.

La reconnaissance des bénéficiaires est grande et manifeste. Si d'autres grandes ONG, telles le PAM ou World Vision, procèdent elles aussi à de généreuses distributions, aucune ne délivre un mil d'aussi bonne qualité que celui de Mail-Mali. En effet, selon la provenance, le mil peut être chargé de sable et autres saletés.


Depuis mars, ce sont 55,8 tonnes de mil qui ont été distribuées.


  
    
En récompense à tout ce travail, nous ne rechignons pas à accéder à leur demande de recevoir un ordinateur !